Entretien avec Lina AVCI, sirène avérée des bassins

Adepte de la natation artistique depuis son enfance, Lina nous parlera de son parcours qui l’a conduite aujourd’hui à cette nouvelle tendance du mermaiding.



«Bonjour Lina, peux-tu te présenter pour nos lecteurs qui ne te connaissent pas?


Bonjour, moi c’est Lina Avci, j’ai 20 ans et je suis tombée dans le grand bain il y a 19 ans lors des cours de bébés nageurs. Depuis, je n’ai plus jamais quitté les bassins. En parallèle de ma pratique sportive, j’ai obtenu un BAC ES mention européenne espagnol en 2018, à la suite duquel j’ai intégré l’Institut Régional du Sport et de la Santé (IRSS) pour obtenir mon diplôme de maitre nageur sauveteur. Aujourd’hui, je suis éducatrice sportive et responsable de l’activité Aquasirène à la piscine Aquajade de Saint-Brevin-les-Pins.



D’où t'est venue cette passion pour la natation ?


Cette passion pour les sports aquatiques me vient de ma grand-mère, de ma maman et de ses sœurs qui ont pratiqué la natation artistique. C’est donc une histoire de famille puisque ma sœur et mon frère ont également pratiqué ce sport.



Quel a été ton parcours en tant que nageuse?


On m'a d'abord appris à nager les 4 nages (le papillon, le dos, la brasse et le crawl), puis j’ai intégré le club de natation artistique (anciennement natation synchronisée) de Cholet. Au sein de celui-ci, j’ai pu atteindre mon rêve de jeune nageuse : nager dans l’équipe des « grandes ». Grâce à mes entraîneurs, j'ai eu la chance de participer 3 fois aux championnats de France de natation artistique en équipe (2014, 2015 et 2016) dont la dernière année au niveau Elite, ce qui est vraiment incroyable pour un petit club comme celui de Cholet.



Pourquoi avoir choisi d’arrêter la natation artistique pour te consacrer à l’enseignement des sports aquatiques ?


J’ai dû arrêter la pratique en club lorsque je suis entrée en classe de première parce que la gestion simultanée des cours et des entrainements (environ 10h par semaine) devenait vraiment compliquée. Mon emploi du temps scolaire n’était pas aménagé, il fallait donc que je sois très organisée, et ce depuis la classe de 5ème. En parallèle de mes entraînements de natation, j’ai été formée à entraîner les plus jeunes. Lorsque j’ai pris la décision d’arrêter de nager, je suis restée dans mon club en tant qu’entraineur bénévole. C’est en étant responsable d’une équipe et en voyant que je réussissais à les faire progresser que j’ai eu envie de vivre de ma passion.



Concrètement, qu’est-ce que le mermaiding ? Peux-tu nous en dire davantage?


Le mermaiding est le mélange de 3 disciplines : la natation artistique, la monopalme et l’apnée. Durant les entrainements, nous n’avons pas systématiquement de palmes parce qu’il y a des notions à maîtriser avant de pouvoir nager avec du matériel. L’activité peut se pratiquer en piscine comme en mer, ou même dans un lac. Ce sport est accessible pour tous ; sirènes (filles) et tritons (garçons), enfants et adultes. Aujourd’hui, la seule compétition qui existe est l’élection de Miss Mermaid France qui comporte des épreuves sportives, mais elle n’est pas encore accessible aux professionnelles comme moi.


Quelles sont les similitudes/ les différences entre la natation artistique et le mermaiding?


La natation artistique est l’un des 3 piliers du mermaiding. Ces deux disciplines sont des sports très complets et techniques qui demandent de la souplesse, de la grâce et de la rigueur, le tout en gardant le sourire. Mis à part la monopalme, les deux disciplines sont globalement similaires sur l’aspect technique. Le fait d’avoir une monopalme nous restreint au niveau de la liberté de nos mouvements du bas du corps. Il en va de même en natation artistique quand les filles ont la tête en bas et les jambes hors de l’eau.



Des compétences de base sont-elles requises pour pouvoir pratiquer le mermaiding ?


Pour pouvoir pratiquer le mermaiding à un niveau débutant, il faut savoir au minimum nager 25 mètres sur le ventre, 25 mètres sur le dos et être à l’aise en profondeur.



Aujourd’hui, à seulement 20 ans, tu as réussi à faire de ta passion, ton métier. Comment en es-tu arrivée là?


Je me suis vraiment intéressée à l’hydro-sirène lors de ma formation à l’IRSS. Pour obtenir mon diplôme, je devais mettre en place une animation. J’ai choisi d'organiser des cours d’initiation à l’aquasirène en donnant accès à des personnes de tous âges. La seule condition pour participer était de savoir nager en grand bain. J’avais fait beaucoup de recherches et je me suis découvert une nouvelle passion, proche de mon sport.


Lorsque je suis arrivée à Aquajade, le projet de créer des cours de sirènes était déjà présent mais personne ne disposait des aptitudes nécessaires pour enseigner cette discipline spécifique. J’ai donc commencé avec 15 sirènes âgées de 9 à 13 ans la première année, puis cette année les effectifs ont plus que doublé avec 36 sirènes âgées de 6 à 14 ans. Nous proposons également des stages de sirènes d’une semaine pendant les vacances scolaires.



Est-il possible d’assister à des représentations de ta pratique?


Oui, à la piscine de Saint-Brévin-les-Pins nous avons créé un spectacle en collaboration avec l’association Les Z’envolées, qui pratiquent le tissu aérien. Malheureusement, nous n'avons pas encore pu le présenter en raison de la crise sanitaire.



L’interview touche à sa fin ; que pouvons-nous te souhaiter pour le futur? As-tu un message à adresser aux personnes qui souhaiteraient se lancer dans cette discipline?


Tout d'abord un grand merci à Dame de Sport pour cette interview, c’était un honneur pour moi d'y répondre, de partager mon expérience et de faire connaitre davantage ma discipline.

Pour la suite me concernant, j'espère réussir à transmettre ma passion à un plus grand nombre de sirènes et tritons. N’hésitez pas et lancez-vous, cette discipline est accessible pour tous, petits et grands.


Pour plus d'informations, vous pouvez me retrouver sur mon blog : https://lililasirene.jimdofree.com/

A bientôt j’espère, pour la représentation de notre spectacle à la piscine de Saint-Brévin-les-Pins ! »

555 vues0 commentaire