Zoom sur les résultats de nos clubs partenaires [#3]


Cette semaine, retour sur les trois matchs de Ligue des Champions du Volley-Ball Nantes et sur les résultats de championnat de nos basketteuses du Nantes-Rezé Basket.



LE VBN FACE AUX CADORS EUROPÉENS



Mardi 8 décembre : Fenerbahçe - VBN | J1 Ligue des Champions


C’est en terre italienne, à Conegliano précisément, que nos volleyeuses avaient rendez-vous pour débuter la convoitée coupe d’Europe.


Face à une équipe turque de Fenerbahçe très puissante avec une efficacité diabolique au filet, le VB Nantes s’est incliné en trois sets (25/16, 25/18, 25/15) pour son entrée en lice, cette saison, en Ligue des champions.


Malgré cette défaite, Nantes n’a pas démérité, et s’est accroché en faisant même jeu égal en début de second set (7-7). La qualité européenne attendue était présente dans le jeu des deux équipes mais l’expérience et le physique ont fait basculer le match à l’avantage des Turques. Frustrant mais encourageant : Les joueuses de Cyril Ong ont mené une belle bataille face à un adversaire supérieur, en lice pour le Final four de la compétition. Une superbe expérience pour ce groupe jeune !


Allez #PassionNantes !!


Lauren Schad a maintenue son équipe solidaire



Mercredi 9 décembre : Imoco Conegliano - VBN | J2 Ligue des Champions


Au lendemain de la défaite face à Fenerbahce, c’est face à un autre géant de la scène européenne que le VB Nantes devait se frotter : l'Imoco Conegliano, formation italienne championne du monde des clubs en 2019.


C'est un Nantes concentré et bien en jambes qui débutait ce match de prestige. Face aux assauts offensifs adverses, Gommans, Mendaro et Schad donnaient le rythme pour rester au contact de Conegliano (9-9) dans ce premier set. Malheureusement, cela n’a pas suffit, et les italiennes ont pris l’avantage au tableau d’affichage. (25/19)


Dominées et sans solutions face à une équipe championne du monde pleine de ressources, Nantes concédait le second set trop rapidement (25/11).


Les coéquipières de Lauren Schad tentaient d'élever leur niveau de jeu pour résister davantage dans le troisième set mais la marche était trop haute entre les deux formations. (25/16).


A l'issue de la rencontre, les Italiennes ont donc corrigé les Nantaises trois sets à zéro.

Une défaite logique dont les joueuses de Cyril Ong devront se servir pour avancer.


Allez #PassionNantes !!


© VolleyBall Nantes



Jeudi 10 décembre : Calcit Kamnik - VBN | J3 Ligue des Champions


Confrontées aux Slovènes de Calcit Kamnik, adversaire le plus abordable de leur poule sur le papier, le VB Nantes avait à cœur de ramener au moins une victoire lors de cette première phase.


Les Nantaises, mises sur orbite par une série probante de services de Sanja Gommans, entraient très bien dans la partie. Les Slovènes rentraient petit à petit dans la rencontre pour tenter de rattraper leur retard .. en vain (22/25).


La capacité des Nantaises à tenir à distance leurs adversaires se confirmait lors de la deuxième manche (19/25).


Concentrées et appliquées, les joueuses de Cyril Ong ont tout aussi bien maîtrisé ce troisième set (19/25) malgré un adversaire accrocheur à plusieurs reprises (11-11, puis 19-19).


Mention spéciale à la Cubaine Yaremis Mendaro qui a été désignée MVP de ce match (17 points dont 8 aces !)


---


Le bilan de cette première phase de Ligue des Champions par Cyril ONG : “ On ne perd pas : soit on apprend, soit on gagne. Là on a apprit tout en faisant honneur à nos valeurs”



Allez #PassionNantes !!


Lauren Schad imparable au smash

© Calcit Volley



Le NRB, si proche de l’exploit



Mercredi 9 décembre : Charleville - NRB | 1/8ème de finale Coupe de France


C’est avec un groupe inédit et jeune dû aux nombreuses blessures que le Nantes Rezé Basket abordait ce match de coupe de France face à Charleville.


Du fait de ce remaniement, les nantaises ont peiné à trouver les automatismes dans ce début de rencontre, mais ont pu compter sur Ziomara MORRISON pour prendre le dessus sur la défense carolomacérienne.


Au retour des vestiaires, les locales ont su augmenter leur agressivité défensive et profiter des petites erreurs nantaises afin d’empêcher leur adversaire du jour de recoller au score. Mais pas de quoi anéantir les joueuses d’Aurélie Bonnan, qui, sur un tir primé de Lisa Lambert, prenait l’avantage (57/59) pour la première fois de la rencontre.


La qualification allait donc se jouer dans une dernière ligne droite stressante, d’autant plus qu’aucune équipe ne parvenait à faire la différence alors que le money-time se présentait (66/66) à 3 minutes du coup de sifflet final. L’expérience adverse l’a finalement emportée ; victoire (81/72), et qualification de Charleville pour le prochain tour.


Diminuées par les nombreuses absences, les partenaires de Marie Mané ont tout donné pour décrocher la qualification mais ont finalement craqué dans les ultimes instants de la partie. Rageant. Quoiqu’il en soit, ce match a montré que le staff du NRB pouvait compter sur un groupe soudé et volontaire au sein duquel chaque joueuse ne compte pas ses efforts qui seront, à coup sûr, synonyme de succès dans un futur proche.


Let’s go Déferlantes !


© Flammes Carolo



Une rencontre très disputée



Samedi 12 décembre : Asvel / NRB | Championnat J4 (reportée)


Pour ce dernier match de l’année 2020, les Déferlantes défiaient les lyonnaises de l’ASVEL Féminin.


Le scénario commençait idéalement pour le NRB : Très bien installées défensivement, les Déferlantes verrouillaient le rebond, et, à l’image de Camille Lenglet faisaient trembler les filets de loin pour s’offrir 10 points d’avance (2/12, 4′).


Passé le quart d’heure de jeu, les débats s’équilibraient alors et l’ASVEL réussit à rattraper son retard juste avant la pause (32/32).


Au retour des vestiaires, les lyonnaises prenaient même les commandes pour la première fois de la rencontre. Les minutes passaient et la physionomie du match devenait compliquée pour les Déferlantes. A la peine physiquement, les coéquipières d’Hatoumata Diakite ont lutté jusqu’au bout, mais ont manqué de ressources pour revenir dans la partie. Fin du match (79/61).


Après un début de match de prestige, les Déferlantes n’ont pas réussi à tenir le choc sur la durée du match. Mais, difficile d’en vouloir à nos nantaises qui ont tout donné et dont les efforts auraient mérité mieux. Place désormais à un repos bien mérité, avant de refouler le parquet de la Trocardière le samedi 9 Janvier face à Saint Aman.


Let’s go Déferlantes !


© Asvel Lyon

35 vues0 commentaire